Fiche technique 8.1.5.2.

Socosil Aqua Imprégnation incolore hydrophobe, pour intérieur et extérieur, diluable à l’eau.

Le Socosil aqua est une imprégnation hydrophobe à base de Siloxan à très forte pénétration. Il se dilue à l’eau. Le Socosil aqua ne fonce pas l’aspect du fond, c’est-à-dire qu’il ne donne pas d’aspect mouillé au support.

Domaine d’utilisation

Le Socosil aqua rend les supports imperméables à la pluie battante sans influencer la diffusion de vapeur d’eau.

Fonds

Le Socosil aqua s’applique sur les fonds minéraux absorbants tels que béton, béton cellulaire, Eternit®, molasse, pierre naturelle, tuile, plâtre, etc. Les fonds doivent être secs, propres, exempts de fissures et en bon état. Les restes de peinture, efflorescences et autres salissures, doivent être éliminés avant le traitement.

Mode d'application

Le Socosil aqua s’applique à l’aide d’une brosse ou par pulvérisation.

Ne pas appliquer en-dessous de 5°C, sous la pluie ou dans le brouillard.

Mise en oeuvre

Sur fonds minéraux, propres et secs:

  • Appliquer à saturation le Socosil aqua, mouillé sur mouillé.

Caractéristiques physiques

Base du liant Siloxan
Diluant Eau
Dilution Prêt à l’emploi
Extrait sec 5%
Poids spécifique 1,0 g/cm3
Viscosité 11 sec. DIN 4 à 20°C
Consommation Sur fonds peu absorbants: env. 100 g/m2 par couche
Sur fonds absorbants: env. 150 g/m2 par couche
Séchage
(20°C, 60 % HR)
Hors poussière: env. 1 heure
Sec au toucher: env. 2 heures
Recouvrable: 4 heures
Nettoyage L’outillage se nettoie avec de l’eau et du savon
Emballage 850 ml, 5 lt, 10 lt, 25 lt
Stabilité stockage 12 mois dans les emballages hermétiquement fermés. Protéger du gel.
Code OMoD 08 01 12

Notes particulières

Les données techniques fournies sont conformes à nos connaissances actuelles et sont le fruit d’expériences approfondies. Elles n’engagent cependant pas notre responsabilité dans l’application. Notre garantie n’est valable que pour la qualité du matériel livré. Pour tous les cas particuliers, il est prudent de procéder à des essais. De plus, il y a lieu de prendre en considération la date d’émission de la fiche technique et, au besoin, en demander une plus récente.