Retour aux actualités

Peinture lavable ou nettoyable: quelle différence?

Peinture lavable ou nettoyable: quelle différence?

Taches diverses, frottements involontaires, usure… les surfaces peintes de nos intérieurs ou de nos extérieurs sont soumises à rude épreuve et nos clients nous demandent souvent une peinture «facile à laver ou nettoyer». Mais si ces termes sont bien synonymes dans le dictionnaire, ce n’est pas le cas dans le domaine de la peinture.

Il y a les termes techniques et il y a le langage utilisé dans la vie de tous les jours. Lorsqu’on se demande si la peinture du mur ou du plafond est “lavable”, c’est qu’on souhaite nettoyer une marque ou une tache. Seulement voilà: pour le fabricant, la lavabilité d’une peinture désigne tout autre chose.

Il s’agit en fait d’une mesure de la résistance, donc de la qualité d’une peinture. Il existe 5 catégories, de la 1 qui correspond à la meilleure qualité, à la 5 qui désigne la plus mauvaise,  selon la norme EN 13300 – ISO 11998. 

Un vocabulaire qui prête à confusion

Mais alors pourquoi ce mot: «lavable»? Eh bien c’est que le test effectué pour catégoriser la peinture consiste à frotter à de nombreuses reprises une surface peinte avec une brosse et une solution d’eau savonneuse. Une fois cette opération terminée, on mesure quelle épaisseur le film de peinture a perdu. Plus la perte est faible, plus la peinture est de qualité.

Cette procédure normée se nomme test de résistance à l’abrasion humide. Et comme il reproduit des gestes proches d’une opération de nettoyage, on dit qu’il mesure la «lavabilité» de la peinture.

Et pour un vrai nettoyage?

Hugo a encore projeté de la sauce bolognaise plein le mur de la cuisine quand il a renversé son assiette en piquant un fou rire. Il est temps de faire disparaître ces taches peu ragoûtantes! Mais est-ce que la peinture va supporter l’opération?

Il faut savoir qu’il n’y a pas de norme pour qualifier la facilité de nettoyage d’une peinture. Ce que le fabricant va tester, c’est si la surface du film s’altère ou non lorsqu’on le frotte avec une patte ou une éponge. On qualifie une peinture de nettoyable si la surface du film ne subit pas d’altération lors d’un nettoyage.

Donc on peut tout à fait imaginer une peinture bien lavable mais non nettoyable!

Nettoyer des peintures brillantes et mates

La plupart du temps, une peinture brillante se nettoie assez facilement. En effet, le film à sa surface fait office de couche de protection et résiste plutôt bien au frottement d’une patte ou d’une éponge humide.

Pour une peinture mate, la situation est plus délicate. Pour obtenir cet aspect, le produit est conçu de façon à ce qu’un peu de matière reste à la surface, au-dessus du film. En cas de nettoyage, cette matière qui n’est pas protégée par le film peut s’altérer ou même s’enlever.

Il s’agit d’un effet de lustrage: le film devient apparent dans les zones concernées, qui prennent du même coup un aspect brillant.

Produire une peinture mate et nettoyable est un vrai défi technologique et tous les fabricants ne sont pas parvenus à le résoudre avec succès. L’équipe de Socol, elle, a mis au point la peinture Idealmat. Il s’agit d’une dispersion mate, qui a d’excellentes propriétés de lavabilité et ne se dégrade pas en cas de nettoyage.