Retour aux actualités

La fresque de Cosey à Pully: une réalisation vraiment régionale

La fresque de Cosey à Pully: une réalisation vraiment régionale

Réalisée par le montreusien Ivan Micello avec de la peinture Socol, la fresque du collège Arnold Reymond à Pully est la reproduction d’un dessin de Cosey, célèbre auteur de BD domicilié à Lutry. Un projet 100% local, surtout quand on sait que la peinture utilisée vient de chez Socol! Ce projet est un bel exemple de la vocation de proximité de notre entreprise. 

Lorsqu’ils ont rejoint leur école au mois de mai, après plusieurs semaines de confinement et de vacances, les élèves du collège Arnold-Reymond ont découvert une surprise de taille: une magnifique fresque orne désormais un mur dans la partie haute de la cour. Le dessin réalisé par Cosey, l’un des plus célèbres auteurs de BD romands, illustre le magnifique paysage de la commune de l’Est lausannois.

Lac, montagnes, vignes et même la «skyline» pulliérane, avec les toits du Prieuré, servent de décor à la rencontre de deux jeunes gens qui dégustent du raisin. La fresque marque le 50e anniversaire de l’école, où les enfants de Cosey ont d’ailleurs passé une partie de leur scolarité, dans les années 1990.

La fresque de Cosey à Pully: une réalisation vraiment régionale

Une histoire de relations

«Plus régional, c’est pas possible», sourit Ivan Micello. Ce jeune père de famille  rêvait de devenir auteur de BD depuis tout petit, avant que l’école ne lui conseille de choisir «un vrai métier». Il sera donc peintre en bâtiment, mais se forme en parallèle aux Beaux-Arts. Il garde le goût du dessin qu’il pratique quotidiennement, tout comme la peinture sur toile.

En 2010, le destin frappe à sa porte. On lui propose de peindre une fresque de Corto Maltese, le héros de Hugo Pratt, célèbre dessinateur italien qui a vécu les dix dernières années de sa vie à Grandvaux. En 2017, on lui confie la réalisation d’une fresque de Yakari à Clarens. Ce projet lui permet de collaborer avec Derib.

«Pour moi, c’était comme rencontrer Cristiano Ronaldo!» L’auteur de Yakari, Buddy Longway ou encore Jo et le jeune peintre deviennent amis. Et c’est ainsi qu’au printemps 2020, quand le collège Arnold Reymond approche Cosey pour la création de sa fresque, ce dernier se tourne vers son grand ami Derib pour savoir qui a réalisé le travail à Clarens.

Et le dessinateur contacte donc Ivan. «C’était une nouvelle fois un moment incroyable, raconte Ivan Micello. Cosey est lui aussi un auteur que j’admire depuis l’adolescence.» Le projet avance vite et les travaux se font au mois de mai. «J’ai pu passer deux journées complètes avec Cosey, c’était fantastique!»

Aujourd’hui, Ivan compte ces deux auteurs parmi ses amis et son nom commence à circuler dans le milieu de la BD. Il travaille d’ailleurs sur deux autres projets de fresque dans le canton de Vaud.

La fresque de Cosey à Pully: une réalisation vraiment régionale

Le choix de la peinture

«Pour un travail comme ça, c’est sûr qu’il ne faut pas aller dans un Do it, dit-il en rigolant. Il nous fallait une bonne dispersion. Quelque chose qui offre une bonne résistance aux UV et aux intempéries, pour que la fresque conserve ses couleurs pendant longtemps.»

Avec son entreprise, Ivan est client de Socol depuis de longues années. Il se tourne alors vers notre représentant Claudio Monti, qu’il connaît bien, avec une demande peu banale. «Il leur fallait une bonne vingtaine de teintes différentes, toutes choisies avec soin par Cosey en personne.»

Pour réaliser la fresque longue de 52 mètres et haute en moyenne de 3, le peintre commande 5 kg de Socolmat 1035 dans chaque teinte. «Il me reste du stock!»

Le choix de Socol s’est imposé pour plusieurs raisons: «parce qu’on connaît les produits et leur qualité bien sûr, mais aussi parce que c’est une entreprise de la région. Maintenant, tous les autres sont en mains françaises ou suisses-allemandes. Je préfère travailler avec des gens d’ici.»

Socol, entreprise de proximité

Au moment de la fondation de Socol en 1939, vouloir servir une clientèle de proximité n’avait rien de remarquable. Mais cette vocation a subsisté tout au long de nos 80 ans d’existence, alors que le monde se globalisait et qu’un secteur après l’autre entrait dans une logique de consolidation.

«Aujourd’hui, Socol est le plus romand des fabricants de peinture. Le seul, à vrai dire. Et notre vocation de proximité représente des avantages concrets pour nos clients», explique notre directeur Benoît Markwalder.

Avec nos magasins de Genève, Renens, Vevey et Fribourg, nous sommes facilement accessibles depuis l’ensemble de la Suisse romande. Nos clients peuvent se rendre dans l’un de nos points de vente pour obtenir les produits dont ils ont besoin sans que ça représente une expédition de plusieurs heures.

Toute notre fabrication se fait à notre siège de Renens. Cela fait de nous la seule entreprise à proposer de la peinture produite en Suisse romande, par du personnel résidant exclusivement dans notre région.

Enfin, nous avons une équipe de vente dévouée et très dynamique. Tous peintres de formation, ils sillonnent la Suisse romande pour apporter leur haute expertise partout où vous en avez besoin: que ce soit dans vos locaux, sur des chantiers ou au moment de faire votre devis.

La fresque de Cosey à Pully: une réalisation vraiment régionale

Découvrir le travail de Ivan Micello